La kinésithérapie

Le masseur-kinésithérapeute (M.K.) est un professionnel de santé qui, de par sa formation, ses compétences, ses habilitations, intervient tant pour éduquer, rééduquer ou traiter des patients atteints d'affections diverses, que pour prévenir la survenue de troubles ou affections, tant de l'appareil locomoteur, que respiratoire, cardio-vasculaire, digestif ou génito-urinaire ; il est aussi un professionnel du bien-être, de la détente, de l'hygiène de vie. Comme tous les professionnels de santé, il est conseiller de santé, et peut être consulté dans des domaines divers (citons par exemple l'ergonomie, l'aptitude aux activités physiques et sportives, l'expertise, etc...).
Le M.K. est un professionnel qui, normalement, considère toujours le patient dans son ensemble, son champ d'action ne se limitant pas qu'aux seuls muscles et articulations !

Le M.K. réalise des actes de façon manuelle ou par l'intermédiaire de matériels ou appareils, actes de kinésithérapie et de rééducation (mobilisations passives ou actives, gymnastique orthopédique, renforcement musculaire, rééducation proprioceptive, contentions souples, etc. ..), actes d'électro-physiothérapie, actes de massage aussi (massage classique, drainage lymphatique manuel, techniques ou méthodes de massages à visée réflexe, etc. ..), mais encore des bilans et des diagnostics dans les limites de ses compétences.
Lorsqu'il intervient dans un but thérapeutique, le M.K. le fait toujours sur prescription médicale. La prescription qualitative et quantitative n'est plus nécessaire, le M.K. ayant le libre choix des moyens à mettre en œuvre, après réalisation d'un bilan-diagnostic, bien entendu.
Rappelons que "nul ne peut exercer la profession de masseur-kinésithérapeute, c'est-à-dire pratiquer le massage et la gymnastique médicale, s'il n'est muni du diplôme d'État de masseur-kinésithérapeute institué par l'article L 488 du code de la santé publique" (sic). Le massage, quelle que soit la technique ou la méthode, est donc de sa compétence exclusive.

Citons : "on entend par massage toute manœuvre externe réalisée sur les tissus, dans un but thérapeutique ou non, de façon manuelle ou par l'intermédiaire d'appareils autres que les appareils d'électrothérapie, avec ou sans l'aide de produits, qui comporte une mobilisation ou une stimulation méthodique, mécanique ou réflexe de ces tissus" (art.3 du décret n° 2000-577 du 27.06.2000 … relatif … à l'exercice de la profession de M.K.).